Bon à savoir

02 Avril 2020

Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, a annoncé que l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas nécessaire, à titre exceptionnel, pour les personnes aveugles ou malvoyantes, sous condition

covid-19 information
Bon à savoir : Attestation de déplacement dérogatoire pour les personnes malvoyantes ou non voyantes
 
Tout en saluant la mesure ci-après, annoncée par le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées, l’AVH appelle à la vigilance et recommande aux personnes malvoyantes de continuer à remplir l’attestation de déplacement dérogatoire car pour elles, il sera très difficile de justifier de leur situation de malvoyant s’il elles ne disposent pas d’un document officiel mentionnant cette situation (carte d’invalidité avec la mention cécité ou carte mobilité inclusion (CMI) avec la mention cécité ou certificat médical récent précisant l’empêchement de lire ou d’écrire).
 
Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, a annoncé que l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas nécessaire, à titre exceptionnel, pour les personnes aveugles ou malvoyantes, sous condition de présenter une carte d’invalidité ou un document justifiant d’un tel handicap.
Par ailleurs, si la personne déficiente visuelle est accompagnée d’un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra disposer d’une dérogation professionnelle de déplacement.
 
Déplacements avec un chien guide
Il n’y a pas de dispositions particulières pour les personnes déficientes visuelles et leur chien guide. Les personnes déficientes visuelles doivent remplir leur attestation de déplacement dérogatoire, en mentionnant l’heure de sortie, à chaque fois qu’elles sortent leur chien.